Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

G-Ski - Blog

dimanche 10 février 2013

Version 3

v3.jpg

La V3 n'est pas morte, ni une arlésienne. Pour preuve, cette capture d'écran de la future version de G-Ski, qui espérons-le, sera au point rapidement.

Accident de télécabine dans les Pyrénées

accident_tcd.jpg

Le 2 février 2013, une cabine de la télécabine des Bosses à Gourettes (Pyrénées-Atlantiques), s'est décrochée. L'accident est suffisamment rare pour frapper l'opinion.
La cabine est tombée d'une hauteur de 3 mètres au pied du pylône 13, le dernier avant la gare amont. Aucun des 2 occupants de la cabine n'a été blessé. La chute serait due à une rupture de l'axe entre la suspente et la cabine.
Les 79 autres skieurs en ligne au même moment ont dû être évacués de la télécabine par la Gendarmerie de Haute Montagne, l'installation étant consignée pour éviter tout sur-accident et pour les besoins de l'enquête.
La télécabine avait été construite en 1984 par Poma. Contrairement aux messages que veulent faire passer certains médias à l'opinion, la télécabine de 29 ans n'était pas vétuste et les opérations de maintenance et les visites périodiques étaient effectués dans les règles.
L'accident n'est bien sûr pas sans rappeler la chute de 4 cabines à Flaine le 13 octobre 2011. Cependant, le transport par câble reste un moyen de transport on ne peut plus sûr... hélas le risque zéro n'existe pas.

La TCD6 des Bosses sur remontees-mecaniques.net

mardi 1 janvier 2013

Bonne année 2013

sotchi.png Toute l'équipe G-Ski vous souhaite une très bonne et heureuse année2013
Les astrologues sont formels... Le "3" de 2013 correspond au "3" de V3... Qu'on se le dise ;)

mercredi 5 décembre 2012

Nouveaux bus dans G-Ski

sotchi.png Afin de se conformer à la réalité, le catalogue "Bus" de G-Ski a été mis jour.

En effet, 2 constructeurs représentés sur G-Ski ont renouvelé leur gamme de bus. Ainsi, pour G-Ski demeure conforme à la réalité :
  • le Mercedes Citaro II est remplacé par le Mercedes Citaro C2
  • le Volvo 7700 est remplacé par le Volvo 7900
Ces 2 bus présentent peu ou prou les mêmes caractéristiques que leurs ainés.
Enfin, un minibus Renault Master est désormais disponible, en complément du Citroën Jumper et du Mercedes Sprinter

8ème concours photo G-Ski

deconoel.jpg

Les décorations de Noël vous inspirent ? Faites-le savoir en participant au 8ème concours photo du forum G-Ski

http://forum.g-ski.com/index.php?p=topic&t_id=6184 

Les gagnants auront droit à de beaux cadeaux de Noël offerts par le jeu

A vos appareils photos ;)

dimanche 4 novembre 2012

Vente d'oeufs aux Deux-Alpes

encheres.jpgSamedi 3 octobre, la station des Deux-Alpes a mis aux enchères 102 anciens "oeufs" de la télécabine du Diable, mise en service en 1973.

Longue de 2 270 mètres, la télécabine du Diable avait été construite par Poma. Chaque cabine avait une capacité de 4 personnes.. un must pour l'époque !
L'installation a été remplacée par un télésiège débrayables 6 places à bulle Poma durant l'été. Sa construction, prévue en 2011, avait été retardée d'un an suite à des loupées administratives.

C'est suite à de nombreuses demandes de particuliers ou passionnés que l'exploitant a décidé de mettre aux enchères ces quasi-pièces de musée.
Chaque cabine a été mise à prix à 150 EUR. Les enchères se sont élevées de 220 EUR pour la moins élevée à 1 000 EUR pour la plus élevée. La vente a rapporté 45 000 EUR, qui seront reversés au Téléthon.

Parmis les acheteurs, la presse locale rapporte un particulier qui a acheté une cabine pour la mettre dans son salon pour jouer des parties de belote, ou un gérant d'hôtel qui a prévu d'en placer une à l'entrée de son établissement.

La télécabine du Diable sur remontées-mécaniques.net

vendredi 2 novembre 2012

Bienvenue en hiver

SeptLauxSi la première offensive de l'hiver en France a causé de nombreux dégats (inondations, routes coupées, coupures de courant, ferry accidenté à Marseille, ...), elle fait également des heureux, puisque les premières stations de ski ont ouvert.

Plusieurs dizaines de centimètres de poudreuse ont ainsi recouvert les massifs, notament dans les Alpes.
On note donc l'ouverture notamment des stations des Sept-Laux, Villar-de-Lans, Autran, Tignes, Les Deux-Alpes, Isola avec plus d'un mois d'avance. Par ailleurs, les stations des Alpes-Maritimes espèrent anticiper le début de la saison d'environ deux semaines.

On notera également des ouvertures anticipées de stations en Allemagne et en Autriche dès ce week-end de Toussaint.

Photo WIkipedia

Poma résiste au cyclone Sandy

Poma-SandyA l'heure où la circulation du métro de New-York est perturbée par les dégats causés par le cyclone Snady qui a frappé la ville, le Roosvelt Island Tramway, ce téléphérique urbain qui relie l'île de Manhattan à l'île Roosvelt, a rouvert dès le lendemain du passage du cyclone.

Les contrôles effectués sur l'installation ont confirmé que l'installation n'avait pas subi de dommages et pouvait reprendre du service.
Durant le passage de la tempête, le téléphérique est resté fermé et les cabines étaient arrimées en gare. Des rafales à 120 km/h ont été enregistrées en haut des 76m de hauteur de l'installation.

Ouvert en 1976, le téléphérique a été modernisé entre mars et novembre 2010 par le Français Poma, pour un coût de 25 millions USD.

Crédit photo

mercredi 4 juillet 2012

L'Autriche perce sa frontière avec l'Allemagne

PfändertunnelPfändertunnelInconnu en France, le Pfändertunnel est un tunnel autoroutier transalpin situé à la frontière germano-autrichienne.
Le Pfänder est un sommet culminant à 1.066 mètres qui domine Bregenz et le lac de Constance et est desservi par un téléphérique.

Le Pfändertunnel relie l'autoroute A14 autrichienne Bludenz <> Frontière à l'autoroute A96 allemande Munich <> Frontière. Long de 6.718 mètres, la construction du premier tube a début én 1974 et l'ouvrage fut ouvert pour la première fois en 1980.
Il aura cependant fallu attendre 2006 pour que la construction du second tube, nécessaire pour une véritable circulation autoroutière en 2x2 voies, débute.
PfändertunnelLe percement des 6.583 mètres du seond s'est achevé le 26 juin dernier, 38 ans après le début du percement du premier tube. Avant l'ouverture de l'ouvrage prévue en 2013, le premier tube construit ouvert en 1980 sera refait à neuf.
Le chantier, d'un coût de 218 millions EUR permettera de désengorger la haute vallée du Rhin. Durant les pointes hivernales, le tunnel à un seul tube provoque des embouteillages de parfois plus de 10 km.
volga.png

mercredi 16 mai 2012

Les télécabines dans G-Ski

tc2

Une télécabine est souvent le fleuron d'un domaine skiable. C'est en tout le cas pour votre station si vous êtes au Niveau 2.
Les télécabines proposées au Niveau 2 dans G-Ski sont des télécabines monocable tracteur/porteur à mouvement unidirectionnel continu et à cabines débrayables. Il s'agit du type de télécabine le plus courant (différent des télécabines pulsées, des Funitel ou encore des télécabines à va-et-vient !).

tc1

La construction de la télécabine représente un effort financier important pour votre station, et les modalités pour s'en équiper sont différentes des autres remontées que vous avez déjà eu l'occasion de construire.
Le retour d'expérience permet de proposer aux joueurs un mode d'emploi des télécabines dans G-Ski !




Tous mes propos sont illustrés par des images que vous pouvez retrouver en grande définition en cliquant sur "voir la galerie" en bas de cet article.

Lorsque vous êtes dans Domaine > Remontées M.


01.png

Cliquez sur "Config de l'installation" dans la ligne de votre télécabine.

Vous arrivez sur une page que vous n'avez vu, qui a cet aspect :
02.png  Vous pouvez (vous devez même!) lire ce qui est écrit ici et qui vous éclaircira dans votre installation.

Cliquez ensuite sur "Placer la gare dans le domaine".








Une fenêtre s'ouvre et vous voila avec le plan des pistes devant vous. Déplacez le curseur sur le plan jusqu'a ENCERCLER complètement le SOMMET des pistes que vous voulez desservir avec votre télécabine, comme sur cette capture d'écran :

03.jpgNe bougez plus la souris lorsque cet endroit est choisi, et relevez des yeux les valeurs "X =" et "Y =" en dessous du plan. Retenez ces valeurs et fermez cette pop-up.

Rentrez alors ces valeurs dans les cases prévues à cet effet.



Validez , vous devez arriver sur une page de ce type :
04.png


Cochez les cases correspondant aux pistes que vous voulez desservir avec ce télécabine. Si toutes les pistes que vous pensez pouvoir atteindre avec le cercle ne sont pas listées, recommencez l'étape précédente.
Chaque accès aménagé coutera 15 000€.

Validez ensuite.

Vous voilà à la dernière étape de l'installation de la télécabine :
05.png
Ici, vous pouvez consulter le détail de la facture, puis valider, si vous avez assez d'argent.
Si vous validez, et que tout se passe bien, vous verrez un message du type 06.png
Il ne vous reste plus que 4 jours à patienter avant que votre remontée ne soit active. Le débit de la TCD se répartit alors équitablement entre les différentes pistes desservies et s'ajoute au débit du téléski ou du télésiège qui desservait déjà cette piste.

Quelques remarques

Pour finir, lisons ensemble la fiche technique d'une télécabine sur G-Ski :

tc3

Marque : il s'agit du constructeur de la remontée 
Modèle : le modèle de la remontée 
N° de parc : c'est le nom que vous donnez à votre installation 
MES : c'ets la date de mise en service de votre bus. Dans le cas d'une remontée achetée neuve, c'est la date où vous l'avez achetée 
N° d'identification : c'est un numéro propre à G-Ski et chaque numéro est unique. C'est l'équivalent du numéro d'immatriculation de votre voiture par exemple. 
Moteur de secours : il s'agit d'un équippement obligatoire, nécessaire en cas de panne des systsèmes principaux (ça pourra vous arriver, ne souriez pas ;) )
Débit : c'est le nerf de la guerre des remontées mécaniques. C'est le nombre de personnes qui peuvent monter chaque heure. Plus le débit est important, plus il y aura de skieurs et plus vous vendrez de forfaits
Places : c'est la capacité de chaque cabine
Consommation : les remontées mécaniques fonctionnent à l'électricité. A la fin du mois, la compagnie d'électricité relève le compteur et vous envoie la facture
Dernière révision :.... dernière révision effectuée sur votre installation. Une remontée mécanique s'entretient !
Vitesse : vitesse d'exploitation de votre remontée, exprimée en mètres par seconde
Longueur : longueur de la ligne de gare à gare. La valeur indiquée est fausse ou n'est pas indiquée suite à un problème de codage.
Piste desserive : TRES IMPORTANT. Il s'agit des pistes que vous avez sélectionné à la construction pour être desservies par cette installation prestigieuse qu'est votre télécabine !
Heures d'utilisation : nombre d'heures qu'a fonctionné votre installation 
Banquette relevable: option pouvant être instalée pour le confort des voyageurs
Vitres teintées : option pouvant être instalée pour le confort des voyageurs
Cabines chaufées : option pouvant être instalée pour le confort des voyageurs

En résumé 

  • L'investissement réalisé pour une TCD est conséquent et permettra a votre domaine d'attirer plus de monde sur certaines pistes
  • Pour l'instant il est recommandé d'installer une seule télécabine, tout simplement car le système n'est prévu que pour un TCD par station pour le moment
  • Pour pouvoir ouvrir une piste , il faut qu'elle soit desservie par une remontée autre que télécabine : si elle n'est desservie que par un TCD, l'ouverture ne fonctionne pas.
  • Nous sommes à la recherche de photos de télécabines de toutes marques, proposez les sur le forum ou par mail (contact[at]g-ski.com)
  • En cas de doute, n'hésitez pas à demander de l'aide sur le forum.


NB: TCD = TC = "télécabine"

Crédit photo 1


Crédit photo 2

mardi 15 mai 2012

Sotchi 2014, les JO des superlatifs

sotchi.png

C'est à Sotchi (Сочи), ville russe située sur les bords de la mer Noire, au pied du Caucase russe, que se dérouleront les 22ème Jeux Olympiques d'hiver.
A ce titre, la Fédération de Russie investit 12 milliards USD (9,5 milliards EUR) dans le secteur des sports d'hiver.



C'est la localité de Krasnaïa Poliana (Красная Поляна), avec ses 4 domaines skiables, qui accueillera la plupart des épreuves sportives. La station a été créé de toutes pièces au début des années 1990 après la chute de l'URSS. Il y avait alors à l'époque 4 remontées (dont 3 toujours en service) et 25 kilomètres de pistes. Le secteur qui comptera à terme 55 pistes, est actuellement équipé de 19 remontées mécaniques, dont 16 construites entre 2000 et 2010. Ces 16 remontées mécaniques ont été exclusivement fournies par le Français Poma et l'Autrichien Doppelmayr :
  • 2 TK1 Doppelmayr
  • 1 TSF2 Doppelmayr
  • 1 TSF4 Doppelmayr
  • 1 TSD4 Doppelmayr
  • 2 TSD6 Doppelmayr
  • 4 TCD8 Doppelmayr
  • 2 TSF4 Poma
  • 3 TCD8 Poma


Après une année 2010 faste pour Doppelmayr avec 3 installations inaugurées, l'année 2012 verra sortir de terre 2 télésièges debrayables à bulles et 1 télésiège fixe signés Poma.

Enfin, en 2013, Doppelmayr livrera le plus long 3S du monde, qui reliera le domaine olympique "Laura" à la gare RZD (chemins de fer russes) située dans la vallée à 600 mètres d'altitude. Long de 5 383 mètres, il grimpera les 1 000 m de dénivelée entre les 2 gares en moins de 12 minutes. Les 43 cabines permetteront d'absorber un débit de 3 000 personnes/heure jusqu'à 7,5 m/s.

lundi 14 mai 2012

Poma franchit la Volga

volga.png

Le 9 février 2012, la ville de Nijni Novgorod (Нижний Новгород), la 3ème agglomération de Russie (400 km à l'est de Moscou), s'est dotée d'une télécabine urbaine traversant... la Volga.

La construction de cette télécabine 8 places de facture française (Poma) avait débuté en 2010.
Véritable transport en commun, la télécabine permet aux habitants de franchir le fleuve en 12 minutes contre plus de 2 heures en voiture aux heures de pointe via les ponts.

La première télécabine urbaine de Russie, longue de 3 660 mètres, se caractérise par 2 pylônes de 82 mètres de haut encadrant une portée de 900 mètres (!), nécessaire au franchissement du lit du fleuve tout en anticipant des crues potentielles de 11 mètres de haut et en autorisant la navigation sous l'installation.
Les 10 pylônes de l'installation sont actuellement parcourus par 28 cabines 8 places équipées de radio et d’éclairage. A terme, ce chiffre sera porté à 56 cabines, permettant un débit horaire de 1 000 personnes.

samedi 14 avril 2012

Montrez-nous vos photos sur le forum G-Ski

postezvosphotos.jpg

Vous avez une âme de photographe ? Vous avez à nous faire partager une photo sur la montagne ? Un domaine skiable ? Un appareil particulier ?

N'hésitez plus : postez vos œuvres sur le forum G-Ski dans le sujet des photos : http://forum.g-ski.com/index.php?p=topic&t_id=208

Aucun gain à la clé, aucun enjeu. C'est juste sympa de passer un moment convivial sur le forum et de découvrir et faire découvrir des photos.

Crédit photo

vendredi 6 avril 2012

Les quizz de retour sur le Refuge

g-ski-bet.jpeg

Les quizz sont de retour sur le Refuge G-Ski (le chat du jeu). Chaque soir à 19h des questions vous sont posées et le plus rapide à donner la bonne réponse gagne une récompense.
Rendez-vous chaque soir sur le Refuge, accessible via la page d'accueil de votre compte.

samedi 31 mars 2012

Des bus sur G-Ski

Pourquoi donc des bus sur G-Ski ?

bus1

Le coeur du jeu G-Ski est bien sûr l'exploitation d'un domaine skiable. Pourquoi donc exploiter des bus ? L'idée ne doit pas être si incongrue puisqu'elle a été imitée (à défaut de pouvoir être égalée...)...

Effectivement, à l'instar des grandes villes, les communes ayant des domaines skiables mettent en place des services de transports en commun, dits navettes ou "skibus".

bus2

Le mode de fonctionnement de ces bus de montagne est parfaitement analogue à celui des grandes villes ; la différence étant les voyageurs : dans ce cas, il s'agit de skieurs. Le but de ces navettes est de pouvoir acheminer les skieurs entre les différents hôtels et points de départ du domaine skiable tout en limitant (dans la mesure du possible) l'engorgement automobile des stations, qui sont souvent desservies par un seul grand axe.

Vous noterez sur la photo un équipement spécifique aux skibus : le rangement à ski à l'arrière du bus, bien sûr !

Les bus dans G-Ski

Dans G-Ski, vous avez à exploiter 4 lignes de bus au niveau 1 et 6 au niveau 2. 3 types de bus sont disponibles dans G-Ski : minibus, bus standards et autocars. Chaque ligne doit etre exploitée avec un type de véhicule :

bus8

  • ligne 1 : bus standards
  • ligne 2 : bus standards
  • ligne 3 : autocars
  • ligne 4 : minibus
  • ligne 5 : bus standards
  • ligne 6 : autocars
  • Le catalogue de véhicules disponibles sur G-Ski n'est bien sûr pas exhaustif. Nous avons fait le choix de proposer les principaux modèles des principaux constructeurs de bus présents en France/Europe de l'ouest.

    Y-a-t-il du monde qui emprunte le bus dans ma station ?

    bus4

    Bien sûr que du monde emprunte le bus. Et en plus ils sont contents de prendre le bus ! :)
    La fréquentation de chaque ligne est détaillée. A vous d'ajuster votre offre en mettant assez de véhicules en service. Donc attention à la sous-offre : chaque skieur qui ne peut pas monter dans le bus risque de ne pas pouvoir aller skier.
    Et il existe un lien direct entre la qualité de vos transports en commun et la fréquentation de votre domaine skiable. Il est donc important de ne pas laisser cet aspect de côté. D'autant que les budgets d'investissements liés aux bus sont faibles comparés à ceux des remontées mécaniques et que l'exploitation de vos navettes ne nécessite (en principe) pas trop de temps supplémentaire consacré jeu.

    Mes bus roulent-ils ?

    Si vos bus sont correctement affectés aux lignes qu'ils doivent desservir, oui. Cependant il arrive que les bus ne roulent pas, très souvent pour les raisons suivantes :

    bus6

    Embauchez des conducteurs. Sans conducteur, impossible de faire rouler un bus ! Il s'agit de gros véhicules transportant des dizaines de personnes, conduire un bus ne s'improvise donc pas ;)

    bus5

    Songez à entretenir vos bus ! Comme votre voiture :P
    Pensez à remplir votre cuve de carburant. Sans gasoil, votre bus n'ira pas loin (surtout si ça monte !). Double rappel puisque cette cuve sert aussi à faire le plein de vos dameuses. Donc plus de gasoil = plus de dameuses = plus de bus = moins de skieurs.
    Par ailleurs, un bus se révise, et il est obligatoire de passer un contrôle technique tous les 6 mois. Cette date de contrôle technique vous est rappellée pour chaque bus et apparaît en rouge lorsqu'elle est dépassée. Si elle est dépassée, un tour aux Mines s'impose (l'opération est immédiate sur le jeu).

    Si jamais pour une autre raison que celles évoquées vos bus ne roulent pas, il peut s'agir d'un bug. Dans ce cas, n'hésitez surtout pas à poster un rapport d'évènement sur le forum afin que le dysfonctionnement soit réparé. Merci. 

    Mon dépôt de bus

    bus7

    C'est évidemment là que sont garés et entretenus vos bus. Vous disposez de ce dépôt par défaut à la création du compte, et vous ne pouvez n'en avoir qu'un seul. C'est amplement suffisant, c'est G-Ski, pas G-Bus ;) .

    Vous obtenez également à la création de votre compte un petit lot de bus d'occasion afin de vous aider à commencer.

    Pour note, le dépôt est systématiquement identifié comme "Dépôt 0" sur le détail de vos bus. Il ne s'agit que d'un bug d'affichage et ne gêne en rien le déroulement du jeu.

    bus9

    Vous pouvez acheter des bus neufs comme des bus d'occasion. Les bus neufs sont bien sûr + chers, mais + faciles à obtenir et vous avez le choix du modèle et des options. 2 options sont proposés sur G-Ski pour le confort des voyageurs (contre plusieurs dizaines en réalité) : le chauffage et le vitrage athermique. Si vous souhaitez vous débarasser d'un bus, il suffit de le vendre.
    N'importe quel bus peut-être mis en vente à condition qu'il ne soit pas affecté à une ligne et qu'il soit roulant (pas en panne et contrôle technique en ordre)

    Lire la fiche technique d'un bus

    Pour finir, lisons ensemble la fiche technique d'un bus sur G-Ski :

    bus11

    Marque : il s'agit du constructeur du bus
    Modèle : le modèle du bus
    N° de parc : c'est le numéro que vous attribuez à vos véhicules afin de les différencier et de vous y retrouver
    MES : c'ets la date de mise en service de votre bus. Dans le cas d'un bus acheté neuf, c'est la date où vous l'avez acheté
    N° d'identification : c'est un numéro propre à G-Ski et chaque numéro est unique. C'est l'équivalent du numéro d'immatriculation. Il permet à l'équipe technique du jeu de retrouver précisément un bus en cas de bug par exemple.
    Places : c'est le nombre maxi de voyageurs que peut embarquer votre bus
    Vitres teintées : option pouvant être instalée pour le confort des voyageurs
    Chauffage : option pouvant être instalée pour le confort des voyageurs
    Prochain CT : échéance du contrôle technique. Ici il s'agit du 13 février et la date est inscrite en rouge. Le contrôle technique est donc dépassé et il faut envoyer le bus aux Mines en cliquant sur [Envoyer]
    Dernière révision : fonction mise en place dans la V3 du jeu
    HC : affectation en heures creuses. "0" = le bus reste au dépôt durant les heures creuses
    HP : affectation en heures de pointe. "1" = le bus est affecté à la ligne 1. Heures de pointe = début de matinée (ouverture du domaine) et fin d'après-midi (fermeture du domaine)
    Kilométrage : kilomètres qu'a parcouru le bus depuis sa mise en service
    Dépôt : sans importance

    mardi 27 mars 2012

    Un pisteur se tue au Sauze

    sauze.jpg

     Un pisteur de la station de ski de Sauze-Super-Sauze, dans les Alpes de Haute-Provence, est mort ce week-end, après avoir heurté un arbre lors de la fermeture officielle de la station.

    « Le pisteur a accidentellement percuté un arbre lors de la dernière descente au moment de la fermeture des pistes. Il n’y a pas de témoins. La victime serait morte sur le coup », a précisé une source proche de l’enquête.

    « Le pisteur expérimenté était un saisonnier qui travaillait pour la station depuis plus de 15 ans », a expliqué Eric Couttolenc, opérateur du domaine skiable de la station du Sauze-Super-Sauze.

    Âgé de 47 ans, l’homme était originaire du village de Barcelonnette dans la Vallée de l’Ubaye.

    L'équipe G-Ski adresse une pensée pour la famille et pour tous les gens qui le connaissaient.

    Crédit photo

    jeudi 22 mars 2012

    L'équipe G-Ski

    Qui se cache derrière G-Ski ?

    Les Admins

    Ils ne sont que deux. Mais ce sont eux les chefs. 

    Tourino (Paul) 

    GS_tourino.jpg

    C'est lui qui a eu l'idée de créer G-Ski, sur un télésiège arrêté et il s'est questionné pourquoi ne pas me mettre à développer un jeu ou l'on gérerait une station de ski? (ce qui n'existait pas sur le net ; pour info il n'existe que G-Ski pour ce qui est de la gestion d'une station de ski virtuelle sur internet). Cette idée remonte à 2006/2007, le jeu ayant ouvert ses portes en janvier 2008.




    MiNiBLiN (Julian) 

    GS_blineeeee.jpg

     Il développe G-Ski depuis le début. C'est lui qui tient les rennes. Il fut aussi à une époque le concessionnaire Pomagalski sur G-Ski. Dès qu'il l'occasion de coder pour avancer les projets pour G-Ski, il le fait ! 










    Les autres

    Ils sont plus nombreux, mais ils ne sont pas chefs.


    Pieye (Pierre-Antoine)
     

    GS_pieye.jpg

    Il est présent depuis le début, toujours à son poste de modérateur général du forum et de concessionnaire Doppelmayr.







    rock_and_lol (Marc)
     

    GS_rock_and_lol.png

    Présent depuis partiquement le début. Il a vite intégré l'équipe de modération.










    Synthol (Clément) 

    GS_synthol.jpg

    Présent sur G-Ski depuis 2010. Il a intégré par la suite un poste de modérateur et a participé à l'intégration de la gamme de dameuses Aztec sur le jeu ainsi qu'à la création de la concession, qu'il dirige.







    Commanche04 (Dylan) 

    GS_commanche04.jpg

    Présent sur G-Ski depuis 2010. Lui aussi est modérateur et concessionnaire chez Aztec.










    Concorde76 (Maxime)
     

    GS_concorde76.jpg

    Présent sur G-Ski depuis 2009. Il est modérateur et concessionnaire Leitner depuis 2010.








    Lepilotedebeta (Axel) 

    GS_lepilotedebeta.jpg

     Présent sur G-Ski depuis 2009. Il a vite intégré l'équipe d'aide et est désormais concessionnaire chez Kässbohrer.
     






    Retals (Bastien) 

    GS_retals.jpg

    Présent sur G-Ski depuis 2010. Il a intégré par la suite un poste de modérateur et vient très récemment de prendre la tête de la concession Poma.











    Simon 

    GS_simon.jpg

    Présent sur G-Ski depuis 2009. Il a intégré par la suite un poste de modérateur et dirige la malheureusement méconnue concession Gimar Montaz Mautino. La marque suisse BMF a par la suite été intégrée à se concession.






    Voila tout le petit monde qui fait vivre G-Ski. Chacun joue un rôle important et nous formons une équipe : c'est ensemble que nous faisons grandir G-Ski, en travaillant ensemble pour vous.

    Paris sportifs sur le forum G-Ski

    g-ski-bet.jpeg

    Chaque jours vous seront proposés 3 événements sportifs (Foot, Hand, Rugby, Sport auto, Tennis etc), et il suffira de donner son pronostic. Les résultats sont affichés le lendemain.

    Chaque participant gagnera un certain nombre de points, et à la fin du mois les 5 premiers recevront un lot. 


    A la fin du mois, les lots seront les suivants, suivant le nombre de bonnes réponse de chaque joueur :
    • Le premier gagne un TSD
    • Le second gagne un TSF
    • Le troisième gagne une dameuse à treuil
    • Le quatrième gagne une dameuse sans treuil
    • Le cinquième gagne un TK 

    Les paris sportis sont par ici : http://forum.g-ski.com/index.php?p=topic&t_id=5654 

    lundi 19 mars 2012

    Les concessions

    G-Ski est le seul jeu de gestion de station de ski à proposer des concessions à ses joueurs. Mais concrètement, que sont les concessions ??

    blog_concess1.jpg

    En parlant de concession, il est facile d'imaginer le "magasin" où l'on achète sa voiture. Transposé à G-Ski, c'est là où l'on peut acheter ses dameuses ou ses remontées mécaniques. Comme dans tous les jeux de gestion de ce type (que ce soit domaine skiable ou bien compagnie aérienne), il est possible sur G-Ski d'acheter son matériel de manière classique directement à partir de son compte joueur (dans la rubrique équipements). Ce système d'achat est figé est impersonnel.

    Le système de concessions est un système de vente évolué. Vos achats prennent un visage humain : ce sont en effet de vrais humais qui traitent vos commandes. Vous avez en face de vous un interlocuteur réel (qui est également un joueur), avec le quel il est possible de discuter, négocier, se renseigner, etc... bref comme dans une... concession !

    Avantages à la clé :

    • délais de livraisons plus courts que via le compte, possibilité d'étaler, de décaler les livraisons... 
    • prix plus bas que via le compte, possibilité de négocier, remises sur les grosses commandes... 
    • relations contractuelles : possibilité de négocier des contrats afin de profiter d'un maximum d'avantages 
    • appels d'offres : mettez les concessions en concurrence entre elles afin d'obtenir la meilleure offre possible.  

    Les catalogues proposés sont vraiment complets et toutes les marques sont présentes. Les concessions sont accessibles via le forum :

    blog_concess2.jpg

    lundi 12 mars 2012

    Un télésiège détruit par une avalanche

    tsf_longchamp_avalanche.jpg

     Le 2 mars 2012, une coulée de neige a détruit le TSF4 de la Lauzière à St-François-Longchamp, en Savoie (TSF4 Alpha de chez Poma). L'incident, rare autant que spectaculaire a été relayé par les médias nationaux. 

    La coulée de neige, provoquée par le redoux, d'une hauteur de 8m et d'une longueur de 500m a pulvérisé les P1 et P2 de la remontée avant de s'arreter au pied de la gare aval.

    La coulée s'est déclanchée sur une piste noire fermée aux skieurs en raison du risque d'avalanche. Grâce au sang froid de l'opératrice de la gare aval, les 70 occupants (30 selon les sources) du télésièges sont sains et saufs mais ont dû être évacués par hélico ou en descente en rappel.

    La destruction des deux pylônes a entrainé le déraillement de la ligne et plusieurs sièges sont ensevelis ou "posés" sur la neige. La remontée est hors service pour le restant de la saison et attire de nombreux badauds.

    N'oubliez pas, le coeur de G-Ski est l'exploitation de remontées mécaniques... Avec l'arrivée de la V3 du jeu, pensez à vérifier la météo dans votre station ainsi que le risque d'avalanches... ;)

    Reportage de TF1 sur l'accident
    Le TSF4 de la Lauzière sur remontees-mecaniques.net

    - page 1 de 5